Nouveau : création de sommaires Harkis et Commission - 2024-02-22 : 494 dossiers présentés ce jour en commission réparation - Expertises des sites - Participations prix

Témoignage du Service historique de la Défense (SHD)

Le Service historique de la Défense

Le Service historique de la Défense propose de découvrir le témoignage vidéo d'un ancien Harki, Serge Carel.

Présentation de Serge Carel

Né en 1937 à Ouled Antar, Serge Carel s’engage en 1957, comme interprète français, arabe et kabyle à Haussonvillers (Naciria).

Il est muté dans une section administrative spécialisée (SAS) près d'Azazga, puis détaché aux Affaires algériennes à Tizi-Ouzou après les Accords d'Évian.

En juillet 1962, il est enlevé et emprisonné par le Front de libération national (FLN). Il réussit à s'évader en septembre 1962 pour rejoindre la France.

Référence : DE2022TO40

Description du témoignage

Monsieur Carel évoque l’abandon des Harkis par la France et l’absence de reconnaissance.

Témoignage vidéo de Serge Carel © Service historique de la Défense

En savoir plus sur le Service historique de la Défense (SHD)

Les archives conservées par le Service historique de la Défense représentent la mémoire des armées et des organismes qui, depuis le XVIIIe siècle, ont été chargés de prévoir, d’organiser et de conduire la défense des intérêts de la France. D’une exceptionnelle richesse, ces fonds sont la source principale de l’histoire militaire française.

Depuis 1974, le SHD, par le biais de la division des témoignages oraux (DTO) assure la collecte de témoignages oraux (TO) d’hautes autorités, de personnels civils et militaires et d’anciens combattants. Aujourd’hui, ces archives orales rassemblent plus de 4.000 enregistrements retraçant un aspect des conflits contemporains.

Pour la guerre d’Algérie, plus de 1 250 témoignages, dont 125 de harkis ont été collectés dans le cadre d’un partenariat avec l’Office national des combattants et des victimes de guerre (ONaCVG). Référencées dans les sous-séries GR5K et DE PB, ces archives orales constituent un fonds unique complété, tous les ans, par de nouveaux versements.