Prochaine commission le 18 juillet - PV commission réparation du 20 juin - Françoise Dumas succède à Jean-Marie Bockel

Enseigner l’histoire des Harkis

L’histoire des Harkis est désormais bien présente dans l’enseignement scolaire de l’histoire. Elle peut également être évoquée dans le cadre d’autres disciplines : arabe, enseignement moral et civique, lettres modernes par exemple.

Ressources de la Direction générale de l’enseignement scolaire

Logo DGSCO eduscol

Au sein du ministère de l’Éducation nationale et de la Jeunesse, la Direction générale de l’enseignement scolaire coordonne la mise en œuvre et l’application des politiques éducatives à l’échelle nationale. À cet effet, son site "éduscol" vise à informer et accompagner les professionnels de l’éducation, en publiant notamment des actualités disciplinaires et des ressources d’accompagnement des programmes.

L’histoire des Harkis dans l'enseignement scolaire

En 2011, l’historien Benoît Falaize dressait, dans la revue Les Temps modernes, le constat d’une « absence obsédante » des Harkis dans les programmes scolaires, tout en percevant déjà une évolution dans le contexte de la mise en place de nouveaux programmes d’histoire au lycée.

En 2022, l’histoire des Harkis est désormais bien présente dans l’enseignement scolaire de l’histoire. Elle peut également être évoquée dans le cadre d’autres disciplines : arabe, enseignement moral et civique, lettres modernes par exemple.

De la politique mémorielle à l’enseignement de l’histoire

La loi du 23 février 2005, dans son article 4, disposait (alinéa 2) que les programmes scolaires « accordent à l’histoire et aux sacrifices des combattants de l’armée française issus de ces territoires la place éminente à laquelle ils ont droit. » La protestation universitaire contre une histoire officielle et une décision du Conseil constitutionnel ont conduit à l’abrogation par décret de ce 2e alinéa en 2006.

Adoptée dans le sillage du rapport de Benjamin Stora remis au président de la République en janvier 2021, la loi du 23 février 2022 portant reconnaissance de la Nation envers les Harkis et les autres personnes rapatriées d’Algérie ne comporte aucune disposition explicite concernant les programmes scolaires, mais fixe, entre autres missions, à la Commission nationale créée ad hoc de « contribuer au recueil et à la transmission de la mémoire de l’engagement au service de la Nation des Harkis, des Moghaznis et des personnels des diverses formations supplétives et assimilés ainsi que des conditions dans lesquelles ces personnes, les membres de leurs familles ainsi que les autres personnes mentionnées au même article 3 ont été rapatriées et accueillies sur le territoire français. »

La question des Harkis : un enjeu historique et mémoriel dans le cadre du traitement de la guerre d’Algérie

L’Éducation nationale, au travers de l’enseignement de l’histoire, contribue à faire connaître et transmettre la mémoire de l’engagement au service de la Nation des Harkis et des conditions dans lesquelles ils ont été rapatriés et accueillis sur le territoire français.

Pour l’essentiel, et même si elle peut également être abordée au prisme de l’histoire des migrations, cette question est traitée au travers de l’enseignement de la guerre d’Algérie, elle-même étudiée sous trois angles de questionnement : les processus de décolonisation, le passage de la IVe à la Ve République, et enfin la dimension mémorielle jusqu’au temps présent. Cela concerne les classes de 3e et de terminale.

Une fiche éduscol détaille les entrées de programme qui invitent à traiter de l’histoire des Harkis.

Un second document eduscol dresse un rapide panorama du processus de reconnaissance par la République de la souffrance des Harkis.

La place des Harkis dans les programmes 

L’histoire des Harkis est traitée à différentes étapes du parcours des élèves. La guerre d’Algérie apparaît dans les programmes en classe de 3e, dans la dernière année du cycle 4. Elle est alors un exemple possible pour enseigner la décolonisation. La guerre d’Algérie est ensuite étudiée de manière plus approfondie dans toutes les voies du lycée, en classe terminale (générale, technologique, professionnelle, enseignement de spécialité HGGSP).

Découvrir la fiche eduscol

Ressources de l’Office national des combattants et des victimes de guerre (ONaCVG)

L’Office national des anciens combattants et victimes de guerre (ONaCVG) met à disposition des ressources pédagogiques autour d’expositions. 

Ressources de la Fondation pour la Mémoire de la Guerre d’Algérie, des Combats du Maroc et de Tunisie (FM-GACMT)

La Fondation pour la Mémoire de la Guerre d’Algérie, des Combats du Maroc et de Tunisie (FM-GACMT) propose sur son site de nombreux contenus dédiés aux Harkis au sein des différentes rubriques. 

Voici une sélection d’articles : 

Harkis : « Existe-t-il une ou des mémoires harki, et pour quels enjeux ? »

Armée française : Les troupes supplétives et auxiliaires dans l’armée française.

Harkis : L'engagement.

Harkis : Combien de harkis… ? le casse-tête des chiffres.

Harkis : Lieutenant de harkis. Confiance, et implications.

Harkis : Formes et limites de l’emploi des harkis dans les opérations.

Harkis : Du désarmement à l'abandon.

Harkis : Les anciens harkis, des rapatriés comme les autres ?

Harkis : Silences et refoulements de l’histoire des Harkis.

Harkis : L’État et la question « Harki » depuis 1975.

Harkis : Les Harkis, état des sources pour une histoire apaisée.
 

La FM-GACMT propose également sur son site une base de ressources documentaires : la base Fennec. Elle regroupe une base de données complète des informations sur les sources relatives à la Guerre d’Algérie, aux combats du Maroc et de Tunisie. La recherche se fait par mots-clés simples ou par une recherche avancée. Pour chaque demande, Fennec liste l’ensemble des livres, articles, travaux de recherche, films, photos qui y ont été répertoriés par la FM-GACMT. Cette base est enrichie régulièrement.

Consulter la base Fennec 

Consulter toutes les actualités